Chapitre 2

12 septembre 2018 0 Par Elyon Lamont

— Mais quelle nulle!
— Tu peux le dire.

Reconnaissant cette voix, elle se retourna et s’excita.

— De quoi?! Répète un peu Orion? >o<
— Ha ha, toujours aussi tête en l’air toi. 😀

Elle aperçut alors Seymour qui arrivait vers eux.

— Et bien, que se passe-t-il ici?; demanda le jeune homme.
— Orion dit que je suis tête en l’air! T-T
— Pas vrai qu’elle l’est, Seymour?
— J’suis d’accord avec toi.
— TToTT Méchants!!

Les deux garçons se mirent à rire devant la mine enfantine d’Elyon lorsque cette dernière leur demanda.

— Au fait, vous vous êtes inscrits?
— Oui et les cours se sont bien passés; répondit Orion; tiens, j’ai pensé à toi.

Il tendit un énorme bento qu’Elyon prit avec un sourire baka.

— Merci!
— Bon, je suppose que tu veux aller manger avec tes amis?
–Exact.
— Vas-y, nous on déjeune avec d’autres personnes.
— Vous vous êtes déjà fais des amis?!
— Ouais comme toi.
— Alors, à plus.

Elle se dirigea vers ses amis puis dès qu’elle s’assit, Sakura lui demanda.

— C’était qui, Elyon?
— Le brun c’est mon frère Orion.
— Et celui qui avait les cheveux bleus, c’est qui?; demanda Hinata.
— Seymour, ils sont amis d’enfance et amants.

Puis elle se mit à engloutir son repas sous le regard étonné de Naruto.

— Et ben, quel appétit.
— J’ai pas eu le temps de manger ce matin et avec la  » discution  » qu’il y a eu à la récré, ça m’a donné faim.
— En parlant de ce matin, tu nous as épatés; avoua Tenten.
— Comment ça?
— Ben, de les avoir à terre; répondit Témari.
— Tu m’y fais pensé. C’est qui cette Karine exactement?

Sakura prit la parole.

— C’est une plaie cette fille, elle fait parti d’un fan-club avec d’autres filles.
— C’est une pouf, quoi.
— Oui.
— Génial encore une chose que je déteste. Et le fan-club dont tu as parlé, je suppose que c’est pour ce manuke que j’ai mis à terre devant tout le lycée?
— Tout juste.
— En tout cas, j’espère qu’il rappelera qu’il ne faut pas me chercher.

Sasuke prit alors la parole et l’interrogea.

— Y a un truc que je n’arrive pas à comprendre. Comment as-tu réussis à le mettre à terre alors qu’il est plus grand que toi?
— Simple, je pratique les arts martiaux depuis l’âge de 3 ans.
— Quoi? 3 ans?
— Ouais, et je suis la plus jeune championne du monde.
— Eh ben; siffla Lee; tu dois être douée.
— Pour ça oui.
— Changeons de sujet; proposa Choji; qu’est-ce que tu aimes le plus?
— Le sport et tous les jeux de l’extrême.

Elle se leva en prenant sa planche puis commença à faire une démonstration. Elle débuta par un grind suivi d’un ollie ensuite enchaina avec un ollie flip avant de faire un variac à 180° puis fit un ollie catch. Durant quelques minutes, elle éxecuta diverses figures de plus en plus compliquées puis s’arrêta sous les applaudissements du groupe.

— Wouah, c’était sensas!; clama Naruto.
— On aurait dit que tu ne faisais qu’un avec ta planche; commenta Kiba.
— Impressionnant; dit Gaara.
— Merci.

Elle remarqua que l’un d’eux était endormi et demanda.

— Dites, il est toujours comme ça?
— Shikamaru? Oui, toujours; répondit Choji.
— Mais ça ne va pas duré; lança Témari.
— Hein?

Elyon regarda la blonde se lever et réveilla l’endormi en le frappant fortement.

— DEBOUT, ESPECE DE FAINEANT!!!
— Zzz…femme galère… zzz
— QU’EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE?!!!

Elle l’envoya rencontré un arbre ce qui fini par réveiller le brun.

— * baillant* Pff, qu’est-ce que tu peux être pénible.
— Et toi, alors? Tu penses qu’à dormir!!
— Zzz…
— -_-# Mais il s’est rendormit ma parole.
— Attends, j’ai un truc contre ça.

Elyon sortit une bouteille de son sac et en fit boire une gorgée au brun.

— Dans deux secondes, il est debout; dit-elle en rebouchant la bouteille.

Effectivement, deux secondes après, Shikamaru fut complètement réveillé et se mit debout sous le regard stupéfait des autres et satisfait d’Elyon.

— Et voilà; dit-elle en rangeant sa bouteille; il pète la forme.
— Combien de temps cela dure?; l’interrogea Néji.
— Toute une journée. ^^

Entendant cette réponse, le groupe en fut stupéfait mais celui qui l’était le plus fut Shikamaru.

— QUOI?!! TOUTE UNE JOURNEE?!!!

Il se mit à poursuivre Elyon ce qui étonna grandement tout le groupe.

— Efficace cette mixture; commenta Témari.
— J’aurais jamais cru qu’il avait autant d’énergie; avoua Choji.
— Nous aussi; répondit le groupe.

Ils entendirent ensuite Shikamaru qui continuait de poursuivre Elyon, crier après cette dernière.

— ELYON, ATTENDS UN PEU QUE J’T’ATTRAPE!!!
— Faudrait déjà que tu arrives à courir plus vite, ha ha ha!!
— VIENS ICI!!! J’VAIS T’APPRENDRE A ME FAIRE BOIRE CETTE HORREUR!!!

Afin de semer l’endormi réveillé, Elyon sauta sur sa planche et mit de la distance entre eux deux, sauta par dessus un banc et atterrit tout en souplesse avant de continuer à fuir. Voyant qu’il ne l’a rattrapera jamais de cette façon, il s’arrêta et se mit à réfléchir puis dès qu’il eut trouvé une idée, alla se cacher derrière un arbre. Dès qu’il entendit les roulettes du skate se rapprocher, il se tint prêt puis, lorsqu’elle passa juste à côté, lui bondit dessus et commença à l’étranglée en la secouant. Mais cela ne dura pas et se retrouva plaqué face au sol tandis qu’Elyon lui tenait un bras derrière le dos .

— T’es vraiment rapide; dit Shika.
— Et forte.

Elle le relâcha puis l’aida à se relever et tous deux rejoignirent les autres.

— Pourquoi faites-vous cette tête d’étonné?; demanda le brun.
— C’est parce que c’est la première fois que tu cours aussi longtemps; répondit Choji.
— Un véritable exploit; se moqua Naruto.
— Elyon, ce que tu lui as fait boire est vraiment efficace; dit Témari.
— Mais qu’est-ce que c’est au fait, cette mixture?; lui demanda Sasuke.

Elyon eut un sourire fier et répondit.

— C’est une recette que j’ai concoctée, normalement c’est à mon frère que je la réserve mais là aussi c’est efficace.

Avant quelque d’autre ne prenne la parole, la sonnerie indiqua la fin du déjeuner et tout le groupe se leva puis allèrent en cours.

En fin d’après-midi, Elyon salua ses amis puis roula jusqu’à chez elle lorsqu’elle entendit son nom et se retourna pour voir Sasuke la rattrapée.

— Sasuke? Qu’est-ce tu veux?
— Je rentre chez moi et je vois que tu vas dans la même direction.
— T’habites où?
— 18 rue des fleurs rouges.
— Cool, on est voisins! J’habite au 19.
— Et ben, on a qu’à faire la route ensemble.
— Bonne idée! ^^

Ils firent donc le chemin ensemble; roulant lentement, Elyon discuta beaucoup avec le brun puis lui proposa.

— Ca te dis de venir un moment chez moi?
— Pourquoi pas? J’ai rien à faire.

Une fois arrivés dans la rue des fleurs rouges, ils se rendirent ensuite au numéro 19 et lorsque Sasuke vit la maison de la jeune fille, il en resta bouche bée.

— Elle… elle est aussi grande que la mienne.
— Ah bon? Pour moi, elle est comme les autres. Ah zut!!
— Qu’il y a-t-il?
— J’ai oublié de prendre mes clés et les deux autres ne sont pas encore rentrés.
— Comment peux-tu le savoir?
— Orion met toujours la musique à fond lorsqu’il rentre des cours. Et là, j’entend rien donc ils ne sont pas là.

Sasuke allait se mettre à parler lorsqu’Elyon l’attrapa par la manche et l’emmena derrière la maison jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant un coin de la haie qui séparait les deux habitations.

— Pourquoi t’es-tu stoppée ici?
— Regarde et tu vas comprendre.

Elle se faufilla à travers la haie tandis que Sasuke la rappela.

— Elyon, t’es dingue!
— Arrête de crier.

Le brun essaya de regader de l’autre côté lorsqu’elle lui dit de lever la tête et la vit perchée sur l’arbre.

— Alors, tu viens?
— Pourquoi grimperais-je?
— Pour qu’on puisse entrer par ma chambre, pardi. Allez, grouille!

Le brun hésita puis passa à travers et commença à grimper; une fois qu’il eut rejoind Elyon sur la branche, cette dernière prit la parole.

— Bon, maintenant y a plus qu’à enjamber la balustrade et on y est.

Elle s’éxecuta suivi du brun, moins acrobate, puis dès qu’il fut sur le balcon, Elyon toqua à sa fenêtre sous le regard intrigué de celui-ci.

— Pourquoi fais-tu cela?
— Pour que Hyudro ouvre la fenêtre.
— Hyudro? Je croyais qu’il n’y avait personne chez toi.
— Effectivement mais j’ai jamais dis qu’il n’y avait personne d’autre. Ah, le voilà.

Sasuke vit la fenêtre s’ouvrir et suivit la jeune fille.

— Bienvenu dans ma chambre. ^^

La chambre était assez spacieuse, contre le mur de droite devant la fenêtre du balcon se trouvait un lit rond et énorme, une armoire lui faisait face; le bureau, lui, se situait à côté de la porte de la chambre, une autre porte devait mener dans la salle de bain. Au dessus du lit, était fixée une sorte de petite cabane avec un perchoir d’où pendait une petite corde, dans un coin de la chambre se trouvait un meuble avec une télé et une console Wii ainsi que divers jeux.

Lorsqu’il se tourna vers Elyon, il vit, perché sur l’épaule de cette dernière, un singe.

— Qui est ce singe?
— Je te présente Hyudro, c’est lui qui a ouvert la fenêtre.

Elyon prit le singe pour le déposé sur son lit tandis que Sasuke restait immobile.

— Est-ce que ça va?
— Juste un peu surpris.
— Tant mieux, viens on va dans le salon.

Ils sortirent de la chambre puis descendirent au salon où une énorme tornade de poils se rua sur Elyon en la faisant tomber par terre.

— Ha ha, Takeshi, arrête tu me chatouille, ha ha!!

Dès que le loup se stoppa, Elyon le repoussa afin de se lever puis tourna la tête vers Sasuke et vit qu’il semblait surprit.

— Est-ce que ça va?
— C’est… c’était pas un loup que j’ai vu, là?
— Si, et il s’appelle Takeshi.

Elle l’invita ensuite à s’asseoir et lui servi à boire.

— Merci.
— Pas de quoi.
— Dis-moi, où habitais-tu avant?
— A Kyoto puis quand mon frère et Seymour ont eu 19 ans, ils ont décidé de venir vivre à Konoha.
— Et toi, ils t’ont emmenée avec eux, n’est-ce pas?
— Oui.
— Tes parents, comment sont-ils?

Elyon baissa la tête d’un air triste et répondit.

— Je n’ai pas envie d’en parler.

Le brun n’insista pas et regarda ensuite l’heure.

— Il va falloir que j’y aille. Si mon frère rentre avant moi, il va encore se moquer de moi en disant que je suis trop accro à Naruto.
— Vous êtes ensembles?
— Oui, ça ne te pose pas de problème?
— Non. Je suis contente pour vous deux.

Sasuke eut un sourire discret puis après qu’Elyon ouvrit la porte d’entrée, alla chez lui. Elyon, quant à elle, remonta dans sa chambre avec Takeshi puis fit ses devoirs en dix secondes avant de se mettre à jouer sur sa console en écoutant de la musique avec son casque.

Deux heures plus tard, elle s’arrêta d’y jouer pour lire sur son lit tandis que Hyudro descendit de sa cabane pour se mettre à côté d’elle en enroulant sa queue autour de son poignet. Le casque toujours sur les oreilles, elle n’entendit la porte de sa chambre s’ouvrir. Ce n’est que quand Hyudro lui tira son haut qu’elle tourna la tête et vit son frère sur le pas de la porte; mettant le casque sur son cou, elle demanda.

— Qu’est-ce qu’il y a?
— Ca fait cinq minutes que je t’appelle d’en bas.
— Pourquoi m’appellais-tu?
— Je voulais te présenter nos amis et pas question de te défiler.
— * soupirant* D’accord, plus vite j’les vois et plus vite j’retourne dans ma chambre.

Dans le salon, Seymour était en train de discuter avec leurs amis lorsque des cris venant de l’entrée se firent entendre et soupira.

— Ca y est, ça recommence.
— De quoi?
— Dispute entre eux deux comme d’habitude.
— Dis donc, ça me rappelle quelqu’un, pas toi Sasori?
— Si c’est de moi dont tu parles, fais attention.
— Ha ha, ne me dis pas que tu te disputes jamais avec ton frère, Itachi.

Ce dernier était adossé contre le divan et lança d’un ton froid.

— Deidara, la ferme.

Le blond continua de se moquer de l’Uchiwa lorsqu’il entendit une voix enfantine.

— Dis-moi Seymour, quel âge a la soeur d’Orion?
— 15 ans.
— Ah bon? J’me demande comment elle est.
— Tu vas bientôt le savoir.

Les deux concernés pénétrèrent dans la pièce puis, dès qu’il vit Elyon, Itachi se redressa rapidement et en même temps tous deux s’exclamèrent en se pointant.

— TOI!!!

Orion et Seymour furent surprit de cette réaction tandis que Deidara éclata de rire de cette scène et Sasori eut un rire discret.

— Vous vous connaissez?; les interrogea Orion.

Occupés de se lancer des éclairs dans les yeux, ils ne lui répondirent pas et comme Deidara était plié de rire, Sasori prit la parole.

— On peut dire ça.
— Pourquoi réagissent-ils de cette façon?

Cette fois ce fut Deidara qui lui répondit, les larmes aux yeux.

— Ha ha, c’est parce que leur première rencontre s’est mal passée, ha ha!!
— Que veux-tu dire?

Sans quitté Elyon des yeux, Itachi lança d’un ton menaçant.

— Deidara, si tu dis un mot de plus, je t’étripe.

Entendant cette phrase, Deidara se remit à rire ce qui désespéra Sasori.