Chapitre 6

12 septembre 2018 0 Par Elyon Lamont

Voyant qu’il tentait de s’enfuir, Elyon, un sourire carnasier aux lèvres, se mit sur les genoux puis lui dit.

— Tu peux toujours courir mais je te tiens.

Hyudro s’arrêta de courir pour rien puis lorsqu’il la vit le poing en l’air avec un regard tueur, s’affola et se remit à courir pour échapper à sa punition mais…

PAF…

— @_@
— Que ça te serve de leçon.

Elle le prit ensuite dans ses bras, alla récupérer le petit livre qu’il avait lâcher vers le divan puis sortit du salon en s’excusant rapidement auprès de Deidara et monta dans sa chambre.

— Pauvre bête; lança le blond.
— C’est pas la première fois que ça arrive; dit Seymour.
— N’empêche, elle y est pas allée de morte.

Puis il se tourna vers Sasori et lui demanda avec un sourire.

— Dis, le regard qu’elle a eu, il ne t’a pas fait penser à quelqu’un?
— Si et je vois très bien de qui tu veux parler.

Il lança un coup d’oeil discret en direction du concerné qui avait les yeux fermés lorsque Deidara reprit la parole en s’adressant aux deux autres.

— J’y pense, le jeune homme qui était avec ta soeur, qui était-ce?

Entendant la question, Itachi rouvrit les yeux et écouta discrètement.

— Il s’appelle Sai; répondit Orion; c’est l’ami d’enfance et meilleur ami d’Elyon.
— Est-ce qu’ils sont ensemble?

L’Uchiwa n’avait pu s’en empêcher et avait poser cette question d’un ton neutre.

— Ca, on l’ignore.
Moi, j’espère pas.
— Pourquoi as-tu demander cela, Ita-chou?; dit Deidara avec un sourire; elle t’intérresse?
— Certainement pas et puis… NE M’APPELLE PAS COMME CA!!! è_é#
— Ita-chou? Ben pourquoi?
— Fais pas l’innocent, tu sais très bien pourquoi.

Le blond eut un sourire moqueur puis fit semblant de réfléchir.

— Non, je vois pas. ^^
— Un coup sur la tête va te le faire rappeller. -_-#
— C’est bon, c’est bon. J’rigolais! ^^ » »’
— Ca vaut mieux.

Content d’avoir échapper au coup, il soupira de soulagement lorsqu’Orion prit la parole.

— Euh… on n’a pas tout suivi.
— En fait, le surnom que j’ai dis… c’est Karine qui appelle Itachi comme ça; lui expliqua Deidara.
— Qui?
— Une plaie, c’est un vrai pot de colle cette fille; dit Itachi, une pointe d’énervement dans la voix.
— Et elle aussi, elle a fait connaissance avec Elyon, enfin façon de parler.
— Que veux-tu dire?; s’étonna Seymour.
— On sait pas ce qui s’est exactement passé entre eux deux mais Elyon n’a pas dû apprécier ce que Karine lui a dit et l’a mit au sol.

Orion soupira en entendant la fin de la phrase.

— Je pense savoir ce qu’elle a dit pour qu’Elyon la mette au sol.
— Ah oui?
— Elle a dû faire une remarque sur sa taille. Et si il y a une chose que ma soeur ne supporte pas, c’est qu’on critique sa taille.
— En plus, il n’y a pas que cette fille qu’elle a mit à terre…
— Qui d’autre encore?
— Nul autre que…

PAF…

Itachi s’était levé et venait de le frapper pour le faire taire.

— Tu parles trop Deidara.
— Itai!! T-T
— C’est toi qu’elle a aussi mit à terre?
— Hurf…

L’Uchiwa alla s’adosser contre l’encadrement de la porte puis ne prononça plus un mot mais pour le blond, c’était plus fort que lui et il continua son explication.

— Ouais, c’est bien Itachi. Elle l’a mit au sol parce qu’il la traitée de p’tite, voilà. ^^

REPAF…

— Mais c’est pas vrai, tu ne peux pas te taire des fois?!
— @_@
— J’pense que là, tu l’a assommé Itachi; commenta Seymour.
— Tant mieux, comme ça on l’entendra plus.

Dans sa chambre, Elyon était en train de lire lorsque Takeshi mit ses pattes avant sur le lit et lui donna un coup de museau. La jeune fille détourna les yeux de son livre vers le loup puis jeta un coup d’oeil au réveil qui indiquait 18h et comprit.

— D’accord, c’est l’heure de te faire prendre l’air.

Elle sauta de son lit, prit son skate, sortit de sa chambre suivie de Takeshi qui portait Hyudro, descendit les escaliers puis s’avança vers la porte d’entrée lorsqu’une voix la stoppa dans sa marche.

— Où vas-tu donc Elyon?
— Je vais promener Takeshi, ça ne te dérange pas Orion?
— Non, non, je voulais juste savoir c’est tout.

Elyon ouvrit la porte laissant son loup sortir puis le suivit sur son skate… arrivée au parc, elle sortit son portable, appela un numéro et attendit…

— Allô?
— S’lut Sai.
— Salut la pivoine, que me vaut cet appel?
— J’ai récupéré ton livre et je voulais savoir si ça te dérangerais pas si je te l’ammène maintenant?
— Et bien… non, y a pas de problème. C’est au numéro 3.
— 3 avenue des pluies d’argent, c’est bien cela?
— Tout juste.
— Ok, j’finis de promener Takeshi et j’arrive. Ca te gênes pas s’il sera là?
— Non, non ça ira.
— Bon, à tout à l’heure, l’artiste.
— A plus la pivoine.

Elyon raccrocha, continua sa promenade en réalisant diverses figures sur sa planche puis lorsqu’il fut 18h35, siffla le loup qui accourut son passager accrocher à lui.

— Bon, on va aller chez Sai, d’accord?

Le singe lui sauta sur les épaules tandis que Takeshi lui donna un coup de tête contre les jambes.

— Ok, allons-y! Mais avant je dois aller chercher le livre.

Elle donna de la vitesse à sa planche et, suivie du loup, retourna chez elle. Une fois devant sa porte, Elyon prit Hyudro et le posa sur Takeshi.

— Attendez-moi, j’en n’ai pas pour longtemps.

Elle pénétra dans la maison, alla vite fait dans sa chambre prendre le bouquin puis revint vers l’entrée lorsque…

— Où tu vas encore?
Mais c’est pas vrai!

Elle se rendit au salon où se trouvait toujours les cinq hommes et répondit à son frère.

— Je vais chez Sai.

Itachi eut un regard noir lorsqu’elle avait dit cela et la regarda fixement pendant qu’Orion poursuivit.

— Pourquoi faire?
— Je vais lui rendre le livre que lui avait prit Hyudro.
— Hyudro, c’est pas ce singe qui m’est tombé dessus?; demanda Deidara.
— Si c’est bien lui.
— C’est pas pour t’embêter mais est-ce que…
— Je sais ce que tu veux me demander, d’accord je te le présenterais.
— Merci la rebelle.
— Bon, faut que j’y aille.

Elyon rejoignit rapidement les deux animaux qui l’attendaient dehors puis le trio put enfin se rendre à leur destination. Arrivée là-bas, elle chercha le 3 puis sonna à l’interphone dès qu’elle le trouva.

— Oui?
— C’est moi!

La porte s’ouvrit puis Elyon entra suivit de ses compagnons et monta les escaliers.

— 2ème étage, ça y est.

Elle frappa ensuite à la porte qui ne tarda pas à s’ouvrir puis la rebelle aperçut son ami qui lui souriait.

— Tu es rapide.
— Et encore, il a fallu que je retourne chez moi pour prendre le livre.

Elle lui tendit ensuite le bouquin puis regarda l’habitat et vit qu’il y avait encore des cartons remplis.

— Tu veux un coup de main?
— Je n’ai plus grand chose à ranger.
— J’insiste, je veux t’aider!!
— Toujours aussi têtue, bon d’accord.
— Super, Takeshi, pendant que j’ai le dos tourné, surveille le voleur; dit Elyon en montrant Hyudro.

Après qu’il eut émit un aboiement, les deux amis se mirent au travail… Une heure plus tard, il ne restait qu’un carton qu’Elyon ouvrit et eut un sourire.

— Cool, des bombes de peintures !
— Que veux-tu, je suis un artiste.
— Ouais.

Elle se mit à réfléchir puis tourna la tête vers le brun.

— Dis-moi, ça te dirais de faire des tags?
— Pourquoi crois-tu que j’ai des bombes?
— J’prends ça pour un oui.
— Où et quand alors?
— Hum… Samedi, à 23h au skate parc. Ok?
— Pas de problème.
— J’passerais prendre quelques bombes vendredi après les cours. Comme ça, tu ne seras pas trop chargé.
— Comme tu veux.
— Bon, je dois partir sinon y en a un qui va me faire un interrogatoire.
— Ha ha, on se voit demain. A plus la pivoine.
— Salut l’artiste.

Elle parti ensuite avec ses animaux puis un quart d’heure après quand elle voulut ouvrir la porte, s’aperçut que cette dernière était fermée.

— Pour une fois que j’ai pris mes clefs.

Elle ouvrit donc la porte puis, après avoir fait monter les deux bêtes, Elyon se rendit dans la chambre d’Orion ainsi que celle de Seymour et vit que tous deux étaient partis.

— Ils font probablement une sortie avec les autres. La chance, Orion et Seymour n’ont pas cours avant 11h. T-T

Elle remonta dans sa chambre, fit ses devoirs en quelques minutes avant d’allumer sa Wii puis y joua. Deux heures plus tard, alors qu’elle était descendu manger, elle entendit le téléphone sonner et courut décrocher.

— Allô?
— Elyon, c’est Orion.
— Qu’est-ce qu’il y a?
— J’appelle pour te prévenir qu’on rentrera tard donc ne nous attend pas.
— Compris. Au fait, vous n’êtes que tous les deux ou avec les autres?
— Avec les autres.
— M’aurais pas étonné. Bon, à demain alors.
— A demain.

Et il raccrocha. Elyon retourna en cuisine finir son repas puis, après avoir tout nettoyer, prépara son déjeuner de demain ainsi que ceux des deux autres.

— Espérons que je n’oublierais pas de prendre mon repas. Voyons 19h55, je pense que je vais aller sur l’ordi voir si les autres sont connectés.

Sans plus attendre, elle fila dans sa chambre, mit en route son ordinateur puis alla sur msn.

— Super, y en a qui sont là.

Pendant une heure, elle tchata avec ses amis puis, lorsqu’il fut 21h10, elle les salua, éteignit l’ordi ainsi que sa console et alla prendre une douche avant d’aller se coucher.

— Quelle journée, j’suis crevée.

Et elle s’endormit aussitôt.

Le lendemain, elle se réveilla en chutant du lit et se plaignit en se massant le dos.

— Aie, même si je fais des rêves ordinaires, faut toujours que je tombe, aie! T-T

Elle jeta un coup d’oeil au réveil et s’habilla rapidement.

— Arg!! 7h45, j’vais être en retard!!

Vite fait, elle attrapa son sac et sa planche en même temps, glissa le long de la rampe et lorsqu’elle arriva vers la porte d’entrée, se stoppa.

— Mince, j’ai faillis oublier mon repas!

Elle se précipita dans la cuisine puis en ressortit en vitesse puis, une fois dehors, sauta sur son skate en filant en direction du lycée où elle arriva juste à temps. Dès qu’elle aperçut tous ses amis devant l’établissement, Elyon accéléra puis passa les grilles et freina lorsqu’elle fut vers eux.

— Pile à l’heure Elyon; lança Sakura.
— J’vais finir par être dans le livre des records.
— C’est sûr; remarqua Sai; tu arrivais toujours de justesse en cours à Kyoto.
— Et ça n’a pas changé.
— J’vois ça.
— Sinon on a quel cours maintenant?
— Chimie; répondit Tenten.
— Bon, allons-y.

Le groupe se dirigea donc en cours de chimie.

Au milieu du cours, Elyon s’assoupit et fit un drôle de rêve.

Dans un château lugubre, une pièce était éclairée et, à l’intérieur, un homme était en train de lire un énorme livre lorsqu’une voix grave s’éleva.

— Maitre Doku…

Sans se retourner, Doku parla d’une voix glaciale.

— Je suis occupé, je ne veux voir personne pendant que je travaille.
— Je le sais maitre mais c’est à propos du pendentif que vous avez perdu lors de l’assaut.

Le sorcier se retourna vers la personne.

— Comment?
— Votre pendentif… nous l’avons retrouvé mais…
— Continuez si vous ne voulez pas que je m’occupe de votre sort.

L’homme déglutit difficilement et poursuivit.

— Mais il n’y avait qu’une seule moitié, il a été séparé en deux.
— Qu’est-ce que vous dites?!
— C’est la vérité… ARG!!!

Doku venait de lui lancer une sphère ardente et l’homme fut détruit.

— Incapable.

Le sorcier revint vers le grimoire et le feuilleta tout en s’énervant.

— Maudite Hanae, c’est elle qui l’a séparé en deux mais qu’importe,lorsque j’aurais tous les pendentifs sacrés, je ne ferais qu’une bouchée d’elle. Ha ha ha!!

Le rire fut si froid et démoniaque qu’il réveilla Elyon. Revenant à elle, la jeune fille jeta discrètement un regard dans la classe puis vit que personne n’a rien vu ni entendu. Soulagée, elle se remit au travail qu’elle termina très vite puis repensa au rêve en s’interrogeant.

POV Elyon

Qui était cet homme? On aurait dit une espèce de sorcier ou quelque chose dans ce genre. Je crois que l’autre homme l’avait appeler maitre Doku. Bizarre, j’ai l’impression d’avoir entendu ce nom-là quelque part… oh peu importe, c’est qu’un rêve après tout… pourtant il semblait si réel, et si je me souviens bien, ce Doku a parlé d’une certaine personne, une prêtresse du nom d’Hanae. Ce nom, je l’ai déjà entendu dans un rêve mais je ne vois pas le lien. Et puis zut, un rêve est un rêve. Je vais pas m’embrouiller la tête avec ça.

Fin POV Elyon