Introductions aux Elfes – Dobby & Legolas

12 septembre 2018 0 Par Alex-Alma

Selon vous, qui ressemble le plus à un elfe, Dobby ou Legolas ? Une petite créature magique aux grandes oreilles ou un grand elfe blond qui tire des flèches ? En fait, les deux sont bien des elfes… on pourrait même dire qu’ils sont cousins !

Les elfes de maison dans Harry Potter

A première vue, Dobby ressemble plus à un Gollum évolué qu’à un elfe, et pourtant. Les elfes de maison sont petits, à peu près de la même taille qu’un Gobelin. Ils ont de grands yeux globuleux, des oreilles gigantesques, une voix horriblement aigue et une fâcheuse tendance masochiste.

Selon les familles sorcières, ce sont des domestiques ou des esclaves. On ne sait pas trop comment ils se sont retrouvés à servir les sorciers, mais ils en sont très fiers et sont loyaux à la mort (et ce n’est même pas une blague).

Ce qui est étrange, c’est qu’ils n’ont pas besoin de sorts ni de baguette magique. Ils sont très puissants et les barrières magiques ne fonctionnent apparemment pas sur eux. Ils sont donc complètement exploités, passant leur vie à faire des tâches ménagères, alors qu’ils sont plus puissants que les sorciers. Mais bon, on ne s’intéresse pas à la logique ici. Côté physique, magie et occupation, ils ressemblent au Petit Peuple.

Le Petit Peuple

Aussi appelé « Belles gens », « Bons gens » ou encore « Féérie ».

Il regroupe toutes les petites créatures humanoïdes que l’on retrouve dans les légendes européennes. On parle donc de fées, lutins, gnomes, trolls, elfes, nains, farfadets et beaucoup d’autres. En fait, toutes ces créatures se mélangent : il existe un grand nombre de bestiaires très différents à leur sujet car, comme pour les vampires et les dragons, selon le pays et l’histoire, ils ne sont jamais pareils. Par exemple, les fées sont parfois de toutes petites femmes ailées et d’autres fois des sorcières qui séduisent les hommes pour les tuer. Un elfe gentil, c’est un lutin ; un elfe méchant, c’est un gnome ou un troll.

Généralement, le petit peuple est invisible pour les humains. Certains sont méchants (ils kidnappent les enfants, font pourrir la nourriture, effrayent les animaux) et d’autres gentils (donnent des dons aux enfants, rangent pendant la nuit, indiquent l’emplacement de trésors). Souvent, cela dépend de nous : si on leur laisse un peu de pain et de lait le soir, ils nous remercient en nous aidant ; sinon vive les ennuis… Mais attention car cela peut aussi attirer les monstres !

Revenons aux Elfes

Dans la mythologie nordique, les elfes étaient des dieux mineurs qui s’occupaient de la nature, un peu comme les nymphes grecques. Il existait aussi des elfes sombres, maléfiques, qui étaient parfois confondus avec les nains.

Dans la mythologie scandinave, ils sont totalement différents. Parfois, ils sont du Petit Peuple, d’une taille minuscule et avec des ailes, ils vivent dans les fleurs. D’autres fois, ils ressemblent davantage à des humains. Ils prennent alors l’apparence de femmes très séduisantes (enfin, de dos, parce que de face ils ressemblent à des monstres) qui tuent/noient/mangent ceux qu’ils arrivent à attraper.

C’est un peu le mélange des deux dans les régions germaniques. Ce sont des petits lutins malfaisants qui jouent des mauvais tours aux humains, voire les tuent dans leur sommeil.

En résumé, à part dans la mythologie nordique, il vaut mieux ne pas souhaiter croiser un elfe. Au mieux, ce sera une farce ; au pire la mort.

Les Elfes de Tolkien

Tolkien a étudié, repris et transformé toutes ces légendes. Mais le plus intéressant, c’est qu’il ne l’a pas fait avant de rédiger ses célèbres romans mais pendant leur rédaction.

Le premier écrit est Bilbo le Hobbit. Il n’y a dans ce livre aucune description physique des elfes. A la première rencontre, ils ressemblent plus à des lutins rieurs qu’aux elfes sages que l’on voit dans les films. Une petite citation du chapitre 3 :

  • « Faites attention à ce que Bilbo ne mange pas tous les gâteaux ! clamèrent-ils. Il est trop gros pour passer encore par les trous de la serrure ! »

Et ils se moquent également des nains dans ce passage. Oui, on imagine mal les frères et cousins de Legolas sortir des blagues de ce genre, et pourtant…

Juste après, nous faisons la connaissance d’Elrond, mi elfe mi humain, qui est décrit comme étant très sage. Nous voyons ici l’inverse au niveau du caractère, mais au moins, nous savons que les elfes doivent ressembler aux humains, car l’on imagine mal un petit lutin et un humain ensemble. Sans compter que l’histoire serait beaucoup moins épique.

Dans la forêt de Mirkwood, les elfes disparaissent à chaque fois que la compagnie se rapproche de leur fête, un peu comme dans les légendes où les fées et les elfes conduisent les humains à la mort en les faisant se perdre dans les forêts et les marais. Ils sont aussi nommés Êtres Fées. Pourtant, le roi des elfes monte à cheval et tous portent des armures et se battent avec des arcs, des lances et des épées. Encore une fois, nous nous retrouvons avec un dédoublement de personnalité mais également physique.

On ne sait donc pas exactement ce que sont les elfes. Un moment des petits êtres invisibles qui rient et jouent des tours, et à d’autres moments des êtres plus beaux et sages que les humains.

Et cette incompréhension ne s’arrange pas avec le premier téléfilm d’animation en 1977, une véritable horreur pour Tolkien et pour les fans. En réalité, c’est assez drôle même si cela fait mal aux yeux. Voici en images ce que ça donne… Biblo ressemble à un castor ; les nains aux ancêtres des sept nains ; Gollum à une grenouille aveugle ; Bard à un gaulois ; les gobelins à des chiens démoniaques ; et les elfes à des gobelins croisés avec des navets. Où sont les fans amoureuses du roi Thranduil ?

 

Dans le Seigneur des Anneaux, les elfes passent très vite de joyeux à sombres et puissants, et ce dès le premier tome. Ils sont maintenant des humains améliorés : plus forts, plus beaux, plus sages, plus puissants et également immortels. Ils ont l’air parfaits et c’est énervant.

C’est l’inverse avec le Silmarillion (histoire du monde), où l’on découvre la vraie histoire des elfes, qui n’ont rien à envié aux humains : cupidité, vols, kidnappings, colères, malédictions, massacres, etc. Nous sommes très loin des petits lutins.

Conclusion

Même si Dobby a du succès, il n’est pas vraiment vu comme un elfe. C’est Legolas et tous ses amis qui remportent la mise et qui sont maintenant représentés partout. Mais pour vous, qui ressemblent le plus à un elfe, Dobby ou Legolas ? Dites-le nous dans les commentaires !

Références utilisées pour la rédaction de l’article:

 

J.K. Rowling, Harry Potter (à partir du 2e tome)

www.encyclopedie-hp.org

 

J.R.R. Tolkien, Bilbo le Hobbit

J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux (3 tomes)

J.R.R. Tolkien, Le Silmarillion

Il y a plusieurs adaptations animées, dont celle du Hobbit en 1977 et du film d’animation inachevé du Seigneur des Anneaux en 1978

Quelques livres que j’ai adoré :

  1. Dubois, R. Sabatier, C. Sabatier, La grande encyclopédie des lutins
  2. Brasey, L’encyclopédie du merveilleux (3 tomes)

W. Huygen, R. Pootvielt, Les Gnomes